Brèves

Quand la tour Eiffel se transforme en oeuvre d’art engagée pour le climat

cropped-Tour-eiffelGAmourPhone-2
 

guillemets-ouvrant
A l’occasion de la COP 21, la tour Eiffel servira de symbole à la capitale française pour attester de son implication dans les réflexions visant à limiter les impacts du l’homme sur le climat.

 
 
 

One Heart One Tree

 
Pour la ville lumière, c’est une performance de lumières qui a été retenue. Du 28 novembre au 3 décembre, l’opération One Heart One Tree (Un cœur, un arbre) sera menée par l’artiste Naziha Mestaoui.
Chaque citoyen pourra faire le choix d’acheter une graine virtuelle dont les prix varient entre 3 et 10 euros selon l’essence choisie. Un logiciel intégré dans le smart phone de l’acheteur (si vous n’en avez pas, vous êtes has-been !) et « connecté » au rythme cardiaque de son propriétaire fera croître (virtuellement) la graine (virtuelle) selon cette cadence. Et quand la petite graine devient grande, elle se transforme en arbre !
Des images de feuillage seront projetées sur la « Dame de Fer » ainsi que le nom des milliers de participants.
 
Quel symbole, un arbre élevé au creux de votre paume, qui se développe grâce à votre bon coeur ! Mais pour dépasser la simple métaphore, la démarche prévoit de planter un véritable arbre pour chaque graine virtuellement semée. C’est l’association française Pur Projet
qui se chargera de sortir la participation citoyenne de la fiction pour l’ancrer dans le réel. Cette association, spécialisée dans les démarches participatives de reforestation et de conservation, se chargera de planter votre arbre quelque part sur la planète et d’en assurer le suivit. Vous serez informés de son état de santé si vous le désirez.
 

Human Energy

 
Par ailleurs, la tour Eiffel accueillera un second projet artistique et participatif: Human Energy de Yann Toma. Il s’agira pour chacun de servir de «générateur humain» en marchant, dansant, ramant ou pédalant sur des appareils producteurs d’énergie installés dans une zone délimitée.
Toutes les heures l’oeuvre d’Eiffel s’éclairera quelques secondes par le biais de cette énergie humaine accumulée. Vos efforts vous reviendront en bénéfice, vos pieds auront souffert pour ravir vos yeux, selon les « principes » de l’économie circulaire.
 
Blague à part, ces projets ont pour vocation d’interpeller les Parisiens et les touristes sur l’importance de se mobiliser contre le changement climatique. Le combat doit être collectif, et les actions menées à toutes les échelles.
 
 
 

Vos commentaires

  • et ça va convaincre qui de quoi ? C’est peut-être amusant, voire artistique, mais c’est consommateur d’énergie, et ça ne peut pas prétendre être utile à la résolution du problème !!!

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.