Brèves

La Chine imagine une ville modulaire en bambou

02_RisingCanes_HuaSU_(2)
 

C’est au cours de la Design Week de Pekin que la firme d’architecture Panda a présenté ses pavillons de bambous. Intitulés Rising Canes, ces modules s’inscrivent dans un projet plus ambitieux, celui de créer une citée à part entière au coeur de la mégalopole d’ici 2023.
 

Conçu uniquement en bambous et en cordes, ce système modulaire permettrait un assemblage multi-directionnel et confèrerait aux constructions une grande souplesse architecturale. Le bambou fut choisi comme matériau principal en tant qu’outil de construction traditionnel chinois à très grande adaptabilité structurelle.
 

RisingCanes_02_Vision_(1)
 

Les pavillons, 100% recyclables, ne sont maintenus qu’à l’aide d’un système de cordes. Ainsi, les bambous qui n’ont pas à être perforés, vissés où colmatés… pourront être réutilisés si le démontage d’un pavillon est nécessaire. La future micro-cité pourrait se construire en même temps qu’elle se déconstruit et changer de forme aisément. Suivant cette technique, la notion de perte disparait, l’inscrivant dans la lignée du « Cradle to Cradle »: en opposition au recyclage conventionnel, l’éco-construction maintient la qualité des matières premières tout au long des multiples cycles de vie du produit. On parle de upcyclage. Le produit après utilisation est le même qu’avant utilisation et peut être réutilisé directement, sans être transformé.
 

Selon les architectes, la structure en bambou n’est que le squelette de la construction. L’architecture secondaire serait apportée par les habitants eux même, amenés à entretenir de nombreuses plantes en façade provenant de la province chinoise d’Anji (une grande région exportatrice de bambous à échelle internationale).
 

Ce projet propose une solution à la congestion des grandes villes tout en respectant l’environnement et le développement durable. Et si la ville modulable était celle de demain ?
 

RisingCanes_02_Vision_(6)
 

RisingCanes_02_Vision_(4)
 

RisingCanes_02_Vision_(3)
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.