Brèves

Cyprien Alfred-Duprat, l’architecte qui avait imaginé, il y a 80 ans, les quais de Bordeaux tels qu’ils le sont aujourd’hui

2160424_843_duprat1
 

Cyprien Alfred-Duprat, architecte et urbaniste né à Bordeaux en 1876, œuvra beaucoup dans la capitale girondine à la suite de son père Bertrand. Inventeur fou, utopiste et visionnaire, il laisse derrière lui la Maison cantonale de La Bastide et le décor de rocaille du restaurant bordelais le Chapon Fin.
Mais surtout, ses nombreuses aquarelles de projets dénotent d’une grande actualité.
Et pour cause ! Elles démontrent que l’architecte avait deviné ce que deviendraient les quais de Bordeaux 80 ans avant que le paysagiste récemment décédé, Michel Corajoud, ne les transformât. L’occasion pour nous de vous présenter brièvement ce projet, si vous ne le connaissez pas encore.
 

Vers 1970, les premiers chantiers navals sont apparus sur les quais de la Garonne. 20 ans après, près de 3000 navires amarraient dans le port, faisant de Bordeaux le premier port de France. Voies ferrées, gares maritimes, engins de levage et de réparation des navires, magasins, hangars et entrepôts s’y côtoient et encombrent les quais.
 
crbst_Quais_201930
 

La reconquête des quais, entamé en 2000 et inauguré en 2009, a permis d’aménager les quais comme un jardin, d’effacer la rupture séparant les façades urbaines du fleuve, de partager l’espace entre les
différents modes de déplacement et de mettre en valeur la beauté évidente du site. Les quais furent donc réaménagés pour devenir l’espace de tous, celui où chacun peut y réaliser ses envies, qu’il s’agisse de faire du sport, de se détendre ou de rêver. Un « miroir d’eau », placé devant les palais symétriques de la Douane et de la Bourse, double les édifices de leur reflet. L’été, il dégage des nuées de vapeur d’eau dans lesquelles les bordelais se perdent comme à travers les nuages. L’ensemble de cet aménagement est devenu une attraction et un symbole pour la ville. Cyprien Alfred-Duprat l’avait prédit.
 
amenagement_des_quais_par_le_paysagiste_m._corajoud_et_larchitecte_p._gagnet._bordeaux_aquitaine_2008
 

©tce76

©tce76

© David Thierry

© David Thierry

Jusqu’au 9 novembre, le musée des Arts décoratifs et du design de Bordeaux consacre une exposition à ce visionnaire bordelais. Alors si vous en avez l’occasion, courrez-y !
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.