Portraits

Dominique Perrault, récompensé du Praemium Imperale à Tokyo

dominique-perrault_418
 

Ce mercredi 21 octobre 2015, pour sa 27e édition, le prestigieux prix Praemium Imperiale fut décerné à Dominique Perrault (dans la discipline architecture) par la « Japan Art Association ». Cette récompense, considérée comme le Nobel des arts, fut déjà remise à une poignée d’architectes tels que Norman Foster, Frank Gehry, Zaha Hadid, Jean Nouvel et Steven Holl en 2014. Mais généralement il se destine aux artistes dont l’œuvre présente une importance majeure pour la scène internationale. Daniel Buren, Pierre Soulages, Balthus, Martial Raysse, le compositeur Henri Dutilleux, Pierre Boulez, Jean-Luc Godard et Marcel Carné en furent ainsi couronnés.
 

Avant de devenir architecte, Dominique Perrault rêvait de devenir peintre.
Né en 1953, il n’a que 36 ans lorsqu’il remporte le concours international de la Bibliothèque nationale de France lancé par le président François Mitterrand. Ce colossal chantier lui permet de s’imposer internationalement.
 

Auteur du Vélodrome et de la piscine olympique de Berlin, de l’extension de la Cour de justice des Communautés européennes à Luxembourg, du centre olympique de tennis à Madrid, du campus de l’université féminine Ewha à Séoul ou encore de la tour Fukoku à Osaka… Dominique Perrault conduit également des opérations de réhabilitation patrimoniales dont celles de l’hippodrome de Longchamp à Paris, du pavillon Dufour au Château de Versailles et de la Poste du Louvre à Paris.
 

Bref, une liste interminable de projets internationaux pour vous introduire une glorieuse liste de prix illustres. De l’Equerre d’argent en 1990, pour son hôtel industriel Berlier à Paris, au prix d’architecture européenne Mies Van der Rohe en 1997 en passant par le Grand prix national d’architecture en 1993, l’architecte porte les plus prestigieuses médailles à son cou.
 

Dominique Perrault, professeur à l’école polytechnique fédérale de Lausanne et membre du conseil scientifique de l’Atelier international du Grand Paris depuis 2012, se situe à la croisée des disciplines.
 

Il a l’intelligence de considérer l’architecture comme une partie intégrante du paysage et de traiter la nature comme une géographie dynamique obligatoire à interpréter dans tout projet. Ses pratiques conceptuelles s’étendent jusqu’aux limites du land art et de l’Arte Povera et il met un point d’honneur à enrichir le vocabulaire architectural de l’esthétique propre au minimalisme artistique et à l’art conceptuel.
 

La technicité de ses projets lui vaut également les distinctions des plus éminents architectes.
S’inspirant du modernisme, il allie l’innovation à l’ingénierie pour construire un bâtiment à l’image dynamique et légère. Ses façades en rideaux détachées de la structure, translucides et presque fluides en témoignent.
 

Enfin, la place qu’il concède au design dans ses projets rappelle l’importance qu’il confère à la perception de méga-structure par l’humain. L’échelle du détail, de la finition, de l’usager, de l’habitant, est traitée en majeur partie par son associée Gaëlle Lauriot-Prévost, directrice artistique de l’agence, avec qui il partage ses nombreux prix. « Du calepinage des revêtements aux détails de fixation, de la consistance de la lumière au comportement sonore de l’espace, son attention est totale » peut on lire sur son site. L’ambiance est travaillée comme le contrepoint nécessaire à l’architecture.
 
On vous laisse découvrir et vous forger votre opinion propre !
 

La Bibliothque Nationale de France, Paris

La Bibliothque Nationale de France, Paris


 
L'université féminine d'Ewha, Seoul

L’université féminine d’Ewha, Seoul


 
L'hotel Berlier, Paris

L’hotel Berlier, Paris


 
Vélodrome et piscine olympique, Berlin

Vélodrome et piscine olympique, Berlin


 
Projet de l'hyppodrome de Longchamp, Paris

Projet de l’hyppodrome de Longchamp, Paris


 
Pour consulter le site Dominique Perrault Architecture: cliquez ici
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.