Récits

#BackToTheFuture : Sauvez l’horloge de l’hôtel de ville !

223930_4329e5c454
 

Ce sont les premiers mots qui ne marquent pas forcément nos esprits lorsque nous découvrons le 1er volet de la saga « Retour vers le Futur » dont c’est le 30ième anniversaire aujourd’hui.
Et pourtant, ils sont fondamentaux. Fondamentaux, car ils vont en réalité permettre à Marty McFly, parti dans le passé en 1955, de retrouver son présent de 1985. « Nom de Zeus » !
 

En effet, le 12 novembre 1955 fut le jour exact où la foudre s’est abattue sur l’horloge de l’hôtel de ville, ce qui l’a fait passer du rang de simple clocher à celui de monument historique. La femme qui tient la réplique explique qu’elle a besoin de récolter de l’argent pour sauver cette horloge afin que celle-ci ne soit pas remplacée, comme le souhaiterait le maire de la ville, Goldie Wilson, par un modèle plus récent mais qui fonctionnerait !
 
Lorsque Marty MacFly tente de retrouver son présent de 1985, Doc Emmet Brown et lui n’ont pas d’autres solutions que d’utiliser l’énergie générée par cette fameuse foudre, les moyens de 1955 ne permettant pas de générer la puissance suffisante. En effet, provoquer les 2.21 Giga Watt nécessaires pour que la Delorean atteigne les 88 MPH et ainsi basculer dans le convecteur temporel afin de rendre le voyage dans le temps possible, n’est pas une mince affaire !
Mais lorsqu’ils réussissent: « C’est le pied » !
 
Le 21.10.2015, soit techniquement aujourd’hui, Marty Macfly arrive dans le futur, dans la ville fictive d’Hill Valley .
Surprenant, déroutant, Michael J. Fox Alias Marty, nous fait découvrir le futur alors que le film se projetait à ce moment là sur nos écrans en 1990.
De nouveaux gadgets et de nouveaux services envahissent nos quotidiens du futur.
Les machines remplacent les hommes et occupent l’espace public et privé. Nous découvrons et apprécions les voitures volantes, les écrans géants dans la ville ou sont diffusés les informations, les gilets qui sèchent tout seul, les chaussures qui se lassent toutes seules ou encore la montre qui prédit à la minute le temps qu’il va faire. Apparaissent aussi les premières reconnaissances digitales pour permettre de rentrer chez soi. Dans le futur, les clés sont démodés et les poignées de porte aussi.
 
Tous les épisodes sont liés par le fait que l’intrigue se déroule dans la même ville de
« Hill Valley » dans laquelle les scénaristes et réalisateurs ont voulu faire de cette horloge la pièce maîtresse de l’histoire des hommes de différentes époques.
Du premier au dernier épisode de la saga, nous avons assisté à sa création, à sa possible démolition et enfin à sa conservation.
Bob Gale, Robert Zemmeckis et Steven Spielberg avait dès 1985 tout compris à l’évolution architecturale de l’époque. Nous voyons évoluer une même ville à travers 3 périodes de temps bien déterminées et nous pouvons constater que les monuments fondamentaux au fonctionnement d’une société dans une ville restent, et rattachent l’homme à ses racines.
 
Bien évidemment, dans le futur tout est plus moderne et plus neuf, mais ces derniers restent fondamentalement les mêmes.
Le temps passe, mais les bâtiments restent… Espérons que Marty McFly puisse nous faire rêver encore une fois avec un voyage dans le temps, afin de nous prouver que les beaux monuments qui font l’Histoire de chaque ville soient conservés et restaurés ad vitam eternam.
 
 
Par Anne-Claire Habib, modeste fan de « Retour vers le futur », depuis qu’elle a 5 ans
 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.