Brèves

Les vestiges de la mythique cité de Sodome retrouvés par une équipe de chercheurs américains?

The Great Day of his Wrath - John Martin

The Great Day of his Wrath – John Martin

L’equipe du professeur Steven Collins, chercheur à l’Université Trinity sud-ouest du Nouveau-Mexique (Etats-Unis), a découvert les ruines d’une cité de l’âge de Bronze correspondant aux descriptions de Sodome dans l’Ancien Testament et dont le Coran ferait allusion sous la dénomination de « cité de Lût ».
 

L’histoire biblique raconte que Sodome et Gomorrhe, qui devinrent par la suite les symboles de la dépravation et du vice humain, furent détruites par la foudre divine après avoir refusé l’hospitalité à deux anges envoyés du ciel.
 

« Alors l’Éternel fit tomber sur Sodome et sur Gomorrhe une pluie de souffre et de feu ; ce fut l’Éternel lui-même qui envoya du ciel ce fléau. Il détruisit ces villes et toute la plaine, et tous les habitants de ces villes (…) Abraham se leva de bon matin et se rendit à l’endroit où il s’était tenu en présence de l’Éternel. De là, il tourna ses regards du côté de Sodome et de Gomorrhe et vers toute l’étendue de la plaine; et il vit monter de la terre une fumée, semblable à la fumée d’une fournaise.  » Ancien Testament – Genèse, XVIII.
 

Le texte biblique situe les deux villes à proximité d’une plaine ou d’une mer de sel, ce qui mena les archéologues à diriger leurs fouilles aux alentours de la mer Morte. C’est ainsi que furent retrouvées, il y a quelques années, les vestiges de villes datant du troisième millénaire avant notre ère. Certaines d’entre elles porteraient les traces d’une destruction brutale due à un tremblement de terre qui, libérant les hydrocarbures contenus dans le sol, se serait accompagné d’un incendie.
 

Située en Jordanie, dans le sud de la vallée du Jourdain, à 13 km de la mer Morte, Tell el-Hammam est un village cinq à dix fois plus grand que ceux retrouvés auparavant dans la région. Selon les textes, Sodome était décrite comme la plus grande cité de la plaine fertile du Kikkar, confortant les scientifiques sur cette piste. Des ruines de murs de fortification, des portails, des places, des tours ainsi que des remparts défensifs y ont été découverts, attestant du caractère dominant du « village » disparu.
 

Cependant, bien qu’il soit possible que la ville retrouvée soit Sodome, rien ne peut en attester formellement jusqu’à présent.
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.