Portfolios

Street-art : Quand les slogans de Sean Hart envahissaient le métro parisien

C’était en octobre dernier dans les couloirs du métro parisien.
“Questionner les réponses”, “L’argent est pauvre” et bien d’autres slogans ont fait leur apparition dans le métro parisien. Ces phrases inscrites en blanc sur fond noir, sont l’oeuvre de Sean Hart, un street-artiste.

 
Après avoir contribué comme 149 autres street-artistes du monde entier, au projet Djerbahood, dont nous vous avions montré quelques unes des plus belles oeuvres précédemment, Sean Hart, prend un ticket pour le métro parisien avec :

 

« Ne pas jeter sur la voie publique ».

 

Depuis 1997, où il a découvert le potentiel du street-art à Saint-Etienne, il s’exprime sur les murs du monde entier. La signature est la même : Des slogans qui interpellent, qui nous interpellent.

 

En octobre dernier, de nombreux usagers quotidiens du métro, se sont empressés de partager le travail de l’artiste sur les réseaux sociaux. Retour sur des slogans métropolitains qui ont fait du bruit à Paris.

 

14

 

08

 

21

 

20

 

19

 

18

 

17

 

15

 

13-2

 

11

 

10

 

09

 

1ST2-2

 

2ST

 

3ST

 

07

 

06

 

05

 

04

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.