Brèves

5 façons de lutter contre la pollution, 5 exemples de ville

A l’occasion de la COP21, Lumières de la Ville vous propose un petit tour d’horizon de 5 villes modèles qui ont adopté des moyens plus ou moins efficaces pour lutter contre ce fléau du XXIème siècle: la pollution urbaine

 

Les causes de la pollution ? La voiture, mais pas seulement ! L’industrialisation, le chauffage, les incinérateurs… contribuent aussi à rendre l’atmosphère irrespirable, créant un « smog » récurrent et entrainant des pathologies parfois graves, voire mortelles. Ces paramètres varient selon les villes.

 

Pollution 1

 

Berlin : Restriction de la circulation des véhicules polluants


 

La capitale allemande a mis en place une zone de faible émission (LEZ pour Low Emission Zone) de 88km², en 2008, ayant entrainé une baisse de 58% des microparticules dans le secteur. Cette zone n’est accessible qu’aux détenteurs d’un véhicule peu polluant, affichant une vignette verte sur leur pare-brise. Sous menace d’une amende de 40€, cette mesure est surveillée de très près par les forces de l’ordre.

 

Le transport de marchandises est lui aussi concerné. Les poids lourds sont contraint de décharger leurs marchandises en dehors de la ville. Celles-ci sont ensuite acheminées par des véhicules moins polluants vers le centre. La mise en place d’une telle zone a contribué à une diminution des concentrations de dioxyde d’azote de 6 à 10% dans l’air. Ce système a déjà été mis en place dans une dizaine de pays européens.

 

Los Angeles : Planter des arbres


 

Pollution 2
 

Parmi les mesures appliquées ponctuellement lors de pics de pollution, Los Angeles a mis en place le programme Trees for a Green LA qui consiste à planter un million d’arbres dans la ville, tout en incitant les habitants à reboiser leurs jardins. L’acroissement des toitures végétales complète cette initiative. Comme l’a annoncé le maire de la ville, Antonio Villaraigosa, cette mesure est nécessaire pour améliorer la qualité de l’air en Californie du sud, la plus gravement touchée par la pollution atmosphérique de tous les États-Unis.

 

Tokyo : Le diesel interdit


 

Le diesel émet des particules dangereuses pour la santé. En conséquent, Tokyo a décidé de bannir de la ville les véhicules fonctionnant avec ce carburant. Il existe néanmoins des exceptions pour les quelques véhicules disposant de moteurs moins polluant.

 

Tokyo prévoit de favoriser le tri sélectif et la plantation massive d’arbres, comme à Los Angeles. De plus, le macadam des cours de récréation a été remplacé par de la pelouse. Enfin, des règlementations très strictes se mettent en place comme la limitation des émissions de gaz toxiques, les incitations fiscales en faveur des panneaux à cellules photovoltaïques, et, depuis 2004, l’obligation de créer des jardins sur les toits des immeubles privés de plus de 1000 m².

 

Copenhague : La prolifération des vélos


 

Polution 3
 

Afin de diminuer la pollution, des villes comme Copenhague ont mis en place un moyen de transport alternatif : le vélo. Ainsi, de nombreux espaces réservés à ce transport propre se sont développés. En 2009, la ville disposait de 35 000 places de stationnement pour vélo (pour 2 millions d’habitants), et de 360 kilomètres de pistes cyclables. Les transports en communs et un système de partage des vélos ont permis de faire diminuer le trafic automobile depuis 2006.

 

Hongkong : La qualité de l’essence


 

A Hongkong, la pollution de l’air est l’une des premières causes de mortalité. Les autorités ont alors décidé d’imposer une norme sur les carburant pour lutter contre les rejets de dioxyde de souffre, ce qui a permis de réduire de 53% les taux moyens de dioxyde (SO2) dans la ville. Des réformes plus poussées n’ont pas suivies cette mesure pourtant concluante, mais une directive européenne s’en est servie comme exemple pour réduire la teneur en soufre des hydrocarbures et permettant ainsi de diminuer sensiblement la pollution de l’air.

 

Sources : urbanattitude.fr

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.