Débats

Et si l’architecture des écoles influait sur les résultats des élèves ?

Publication originale – Le Figaro Etudiant

 

ASHS is a very modern school. The building was only opened in 2010.

 
 

Le design de l’école pourrait faire passer un élève d’un 10 à un 15/20, selon une étude de la Stalford University. Au Royaume-Uni, une guerre des tranchées s’organise entre les professionnels et le gouvernement.

 

Une école lumineuse, spacieuse, aérée, aux carrefours nombreux… Voilà à quoi ressemblerait l’école de la réussite, selon une étude publiée par la Salford University. Elle affirme qu’il existe une corrélation explicite entre l’environnement de l’élève et ses résultats scolaires. Pour huit élèves sur dix, le respect de certains critères architecturaux permettrait même d’augmenter leurs résultats scolaires d’environ 25%.

 
 

«L’ARCHITECTURE DOIT DONNER DE L’ÉNERGIE ET NON VAMPIRISER L’ÉLÈVE»

 

«L’architecture doit donner de l’énergie à l’élève, recharger ses batteries et non le vampiriser». Denise Rey a une centaine d’écoles au compteur. Les résultats de l’étude ne l’étonne en rien. Pour elle, lier espace et psychologie cognitive, c’est la base de l’architecture. «Quand l’espace porte l’imaginaire, l’acquisition des savoirs est plus facile».

 

Car derrière les murs, il y a ces choses que l’on ne voit pas, mais dont l’impact est pourtant bien réel. Pour que les étudiants se sentent à leur place, la circulation doit être fluide, quasi-intuitive, l’orientation limpide et les lieux de vie commune comme la bibliothèque ou la caféteria, proches des salles de cours. Ces simples critères participent à eux seuls à un quart de l’effet bénéfique sur l’élève d’après l’étude.

 

On apprend avec nos sens, et l’architecture stimule leur utilisation. L’école serait alors une sorte de terreau où chaque plante pourrait éclore à sa façon. «Si les trois capacités d’acquisition, visuelle, auditive et kinesthésique (le toucher, ndlr) sont exploitées, l’élève plutôt visuel comme le manuel pourra s’épanouir. Or, aujourd’hui, on ne développe que la capacité auditive à l’école».

 
 

Lire la suite de l’article sur Le Figaro Etudiant

 
 
 

Commenter l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je déclare avoir pris connaissance et avoir approuvé la Charte de modération et j'accepte que ma réaction soit publiée sur le site Lumières de la Ville.